fbpx

Les différences entre la Cachaça et le rhum

Popularisée depuis quelques années maintenant, notamment aux Etats-Unis, la Cachaça est de plus en plus mise aux côtés du rhum traditionnel et du rhum agricole. Apparue au XVIème siècle, quelque part sur les 7367 km de côte du Brésil, c’est l’un des alcools les plus connus en Amérique latine.

Mais quelles sont les différences entre Cachaça et rhum ? On vous explique tout dans cet article, pour éviter de froisser vos amis brésiliens, et surtout pour enrichir votre culture (rhum) !

Rhum et Cachaça, deux alcools issus de la canne, deux identités propres

La cachaça, le spiritueux national du Brésil, donnera probablement au rhum et au rhum agricole une certaine concurrence derrière le bar. Comme le rhum agricole, il ne peut être distillé qu’à partir du jus de canne à sucre, mais, comme le rhum traditionnel, ce jus doit être fermenté. On n’utilisera pas directement le jus de canne frais, comme c’est le cas avec le rhum agricole. Concernant le taux d’alcool de la Cachaça, il va osciller entre 38 et 48°, alors qu’il est souvent plus élevé pour le rhum.

Essences de bois pour les fûts

Contrairement au rhum, qui s’élève en fûts et foudres de chêne, la Cachaça requiert l’utilisation d’une immense variété de bois, typiques de chacune des régions du Brésil. Ainsi, des essences comme l’amburana, le jequitibá, l’amendoim (cœur pourpre), le baume, l’ipê, le freijó, l’eucalyptus, ou encore le le castanheira, ainsi que plusieurs autres variétés (en plus du chêne standard) servent à élever ce cousin de canne du rhum. Cela a pour effet de mettre en valeur les saveurs extrêmement riches et différenciées de la cachaça.

Des profils aromatiques très divers

Le goût de la cachaça peut être brut, terreux, végétal et floral… Il faut reconnaître qu’avec plus de 5000 distilleries (pour la plupart petites et familiales) qui bordent le Brésil du nord au sud, et 30 essences de bois différentes pour vieillir, les saveurs varient considérablement. Parmi les marques réputées, on peut citer : Leblon, Novo Fogo, Soledade ou encore Abelha.

Une popularité croissante pour la Cachaça

Bien que désigné à tort comme un sous-produit du rhum, la Cachaça commence à faire sa place chez les amateurs du monde entier, en dehors du Brésil. Preuve de cet engouement, les Etats-Unis ont même reconnu un droit exclusif au Brésil sur ce produit, comme une appellation d’origine. Cela ne veut pas dire que personne d’autre ne conteste la dénomination d’origine ou l’histoire de la cachaça en tant qu’alcool originel de l’Amérique. Toutefois, cela reste la première boisson alcoolisée distillée en Amérique Latine. Devant la tequila, le pisco, le bourbon et… le rhum !

Comment déguster la Cachaça ?

Les brésiliens se servent de la cachaça comme base pour les fameux caïpirinhas. On peut aussi l’utiliser dans de nombreux cocktails comme le mojito ou les margaritas

Les « norteamericanos » n’hésitent pas non plus à siroter des Cachaças vieilles, exactement comme nous apprécions un Rhum Hors d’âge. C’est-à-dire sec, sans fioriture, sans glaçon… Mais avec tout ce que cet alcool peut délivrer comme saveurs suaves comme un Carnaval de Rio !

Découvrez une sélection de Cachacas :

Passionné par le rhum ?
Inscrivez-vous à notre newsletter pour avoir toutes les dernières infos et bons plans sur le rhum !
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.