Débat : comment consommer le rhum ?

0

Comment consommer le rhum ? On dit qu’à l’origine, dans les Caraïbes, le rhum était servi avec une dose de citron pour lui donner une touche d’acidité et deux doses de sucre pour apporter de la douceur. Aujourd’hui, il existe de nombreuses façons de boire le rhum, chacune étant considérée comme la bonne par ses adeptes.

Comme pour beaucoup de spiritueux, la façon de boire le rhum est donc souvent sujette à débat. Alors que certains le voient comme une simple boisson à consommer entre amis, d’autres y voient un produit de qualité qui mérite une dégustation minutieuse, au même titre que le vin : on l’observe, on l’admire et on le sent avant de le goûter.

Une histoire de goûts

Pur, en cocktail, très froid, à température ambiante, dans un verre à la forme arrondie ou dans un verre à whisky… Chacun ses préférences ! La liste pourrait continuer : nombreux sont les points de différence qui mènent parfois à des débats passionnés.

Il faut dire que la grande diversité des rhums et le large éventail de saveurs qu’ils offrent ouvrent la voie à divers modes de dégustation… À vous de tous les essayer pour pouvoir vous forger votre opinion !

Avec ou sans glaçons ?

Les professionnels du rhum s’accordent généralement pour dire que celui-ci se boit mieux sans glaçons, et ce pour deux raisons.

D’abord parce que, inévitablement, un glaçon fond et libère son eau dans le liquide qu’il refroidit. Pour les experts, les glaçons font ainsi disparaître certaines textures et saveurs. Une partie du travail minutieux du producteur du rhum s’envole donc sans qu’on puisse la goûter.

Eloignez le rhum du frigo

Ensuite, le rhum est, selon eux, fait pour être dégusté à température ambiante. Le froid occulterait le goût du rhum et nous empêcherait d’en déguster tous ses arômes.

On dit même que c’est encore mieux de tenir un verre de rhum entre ses mains, pour augmenter sa température de quelques degrés au fil de la dégustation. Cela fera légèrement évoluer les saveurs et les odeurs du rhum. Vous profiterez donc d’une expérience différente entre la première gorgée (que l’on préfère petite) et la dernière goutte.

Ceci dit, en cocktail, le rhum est souvent servi avec des glaçons. Et même pur, nombreux sont ceux qui le préfèrent froid. Certains, aussi, aiment l’effet diluant des glaçons, qui rend l’alcool moins fort. Mais si vous le voulez froid sans pour autant le diluer, il existe de nombreux glaçons solides.

Quoiqu’il en soit, l’important ne serait pas de le déguster comme on le préfère ?

citron vert

Citron vert ou jaune ?

La question est plus complexe qu’il n’y parait !

La plupart des recettes de cocktail préfèrent le citron vert, mais voient le citron jaune comme une alternative similaire. Or, ce sont bien là deux espèces différentes de la famille des agrumes. Les citrons verts sont généralement un peu plus acides, tout en étant plus parfumés.

Le cas du Mojito: une confusion courante

Aussi, si la préférence est généralement donnée au citron vert, cela ne devrait pas être ainsi pour tous les cocktails. C’est le cas du Mojito. À Cuba, l’île de sa naissance, les barmen le concoctent avec du citron jaune et assurent que c’est là la façon originale de faire. Cependant, partout ailleurs, le Mojito va de paire avec le citron vert.

Mais pourquoi boire le rhum avec du citron ?

Alors que l’on pourrait penser que le citron a été originellement ajouté au rhum pour lui donner une touche aromatique, la raison est toute autre. Le premier à avoir mis du citron dans le rhum serait l’Amiral Edward Vernon, de la marine britannique. Après avoir ajouté du jus de citron dans la ration de rhum de son équipage, il aurait vu ses marins devenir en meilleure santé grâce à la vitamine C contenue dans le citron. Ce n’est que plus tard qu’on a commencé à l’ajouter pour sa saveur.

 

Sirop de sucre de canne ou sucre solide ?

Bien que certaines recettes de cocktails notent une préférence pour le sirop de sucre, nombreux sont ceux créés avec du sucre solide, que l’on trouve plus facilement en magasin. C’est aussi généralement le sucre solide qu’on ajoute au rhum pur dans l’objectif de l’adoucir.

Le sirop de canne, plus pratique que le sucre solide

Cependant, lorsqu’il est mélangé à un liquide tel que le rhum, le sirop de sucre de canne présente une qualité importante : il se dissout plus facilement que le sucre solide. Il offre ainsi un mélange homogène et sucré de bout en bout, sans devoir mélanger intensément. Le sucre solide, au contraire, a besoin d’un long mélange à la cuillère pour se combiner au liquide. Celui-ci doit être répété fréquemment pour éviter que le sucre ne retombe entièrement dans le bas du verre.

Une seule règle

Mais peu de règles existent. Il est plus question de préférences personnelles et d’éléments que l’on a sous la main plutôt que d’une préférence donnée explicitement par les professionnels pour l’une ou l’autre raison.

La seule règle serait celle d’utiliser du sucre de canne, qui est évidemment le sucre traditionnel. Préférez-le donc toujours au sucre de betterave, pour donner au rhum la même saveur que lorsqu’il est dégusté là où il est produit.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.